Le réseau national :

FWD épisode 2, saison 2016, promo 2018

Forward-2016-2-weeks-of-entrepreneurship-creativity-Epitech-1.jpg

La deuxième édition de Forward (FWD), ces 2 semaines de créativité entrepreneuriale, s'ouvre lundi prochain 15 février. Initiée l'an dernier, faisant suite à la piscine Moonshot qui ouvre désormais la troisième année, la piscine Forward met l'actuelle promo 2018 au défi de prototyper ce que sera leur projet de fin d'études, les Epitech Innovative Projects (EIP). Comme un EIP, ce prototype n'est pas que technique, ce bootstrap comme on dit aussi à l'école, doit comprendre l'aspect utilisateur, business donc marketing et financier bref, tout ce qui fait un produit. Pour cette raison, le business model canvas est le fil rouge de cette quinzaine.

Le principe de FWD

Laissons Emmanuel Carli, directeur général de l'école, replacer le concept de cette piscine entrepreneuriale dans son contexte : « la piscine Forward a comme objectif est de créer le « T zero », le « bootstrap » de l'EIP avant que les étudiants ne partent 6 mois en stage puis un an à l'étranger. Avec la piscine Forward, on est dans le champ de l'acculturation à l'entrepreneuriat ».

Proposition de valeur

« Nous faisons venir des intervenants, poursuit-il, qui vont challenger les étudiants sur leurs projets : « quelle est ta proposition de valeur, que cherches-tu à faire, comment vas-tu en vivre, comment génères-tu du chiffre d'affaires etc. »... C'est un élément très intéressant parce que nos intervenants ne prennent pas de gants avec nos étudiants. Cela contribue à les faire grandir et on le voit année après année, améliorer la façon de présenter leurs projets ».

The elevator pitch

« Et en cela, conclue-t-il, le pitch est un exercice intéressant parce qu'il pousse à une synthèse maximale. Ce qu'on appelle « the elevator pitch » : c'est quoi l'essentiel ? Que vas-tu me dire en 2 mn pour que je me dise là, il y a quelque chose, on va donc se revoir pour creuser le sujet »... On attend des étudiants qu'ils se mettent dans la position de l'entrepreneur en situation de se trouver face à un Business Angel (BA) ou des représentants d'un Venture Capital (VC) ».

Double confrontation

Ce pitch, ils vont le soumettre deux fois devant une assemblée. D'abord le jeudi 25 février, quand tous les groupes ayant terminé leur bootstrap vont chercher à se faire élire par leurs pairs, dans chaque ville du réseau des 12 villes Epitech. Et ainsi, avoir la possibilité de pitcher devant un jury composé de membres extérieurs à l'école, le lendemain. C'est bien ce vendredi 26 que cette compétition s'achève. Évidemment, on y reviendra.

Forward-2016-2-weeks-of-entrepreneurship-creativity-Epitech-Affiche.jpg

12 villes en action

Les 12 écoles et leurs équipes se sont démultipliées pour trouver qui des conférenciers, qui des mentors, qui des coaches pour « challenger » les étudiants tout au long de cette quinzaine entrepreneuriale.

Entre- ou intra-, tous preneurs

Pour Philippe Coste, Head of Schools network Office, une piscine Forward, « apporte les fondamentaux et les compétences professionnelles exigées aujourd'hui, qu'on devienne demain start-upper, ou pas. Les entreprises cherchent des manageurs qui obéissent à cette logique de l'intra-preneuriat ».

Training, Innovation, Discovery

« C'est la sève de notre école, il souligne, que de savoir donner l'opportunité à nos étudiants d'imaginer des projets qui aujourd'hui sont des références nationales et internationales. Dans la lignée des Docker, Prestashop, Melty, Merethis, des projets tel Flat en ce moment attestent de la force de ce modèle pédagogique ». CQFD.

  • Catégorie Evénements
  • Posté le 10/02/2016
  • Lien