Le réseau national :

L'incontournable DevFest

DevFest-Google-Developers-Group-Epitech-Nantes-2017-1.jpg

Toutes les vidéos du DevFest 2017 à Nantes sont sur la chaîne youtube du Google Developers Group (GDG) France. En les consultant, vous pourrez comprendre pourquoi et comment le Devfest Nantes s'est élargi au point d'être devenu le plus gros DevFest au monde ! Une centaine de conférences, des milliers de développeurs et en son cœur, Epitech. Ce DevFest 2017 s'est déroulé ces 19 et 20 octobre derniers dont, pendant ce vendredi 20, les « Epitech Experience warm-up days » dans la plus grande salle de la Cité des Congrès de Nantes, excusez du peu.

Une vieille histoire

Cette proximité entre le DevFest et Epitech est historique : comme on vous l'a déjà raconté, ici ou , le DevFest à Nantes a commencé dans les locaux de l'école. Il fallait soutenir la volonté d'ouverture du Google Developers Group nantais dont fait partie depuis sa création Aymeric Fouchault, directeur pédagogique de l'école à Nantes. Depuis, face à l'afflux, d'une centaine de personnes en 2012 à plusieurs milliers aujourd'hui, il a fallu déménager le DevFest dans l'enceinte de la Cité des Congrès.

DevFest-Google-Developers-Group-Epitech-Nantes-2017-accroche.jpg

Le plus gros DevFest au monde

Philippe Antoine, Developer Relations France/Belgium chez Google, agrée : « Epitech, historiquement a toujours beaucoup soutenu les GDG, je sais qu'à Nice par exemple il se passe des choses en ce moment, c'est très sympa et cela ne se passe pas qu'à Nice... Cette année, le DevFest à Nantes n'est pas le seul DevFest, loin de là, mais c'est de loin le plus gros et même le plus gros DevFest au monde. Du coup, c'est un peu notre chouchou et on est très présent ». Voilà qui est dit.

Affluence

Le jeudi 19 dès 10h, déjà 1400 personnes (en en attendant plus encore, 1600 par jour) s'égayaient au gré des conférences qui se sont ouvertes juste après la « keynote » d'ouverture, assurée cette année par Pier Schneider de 1024 Architecture. Pour cette édition 2017 et son introduction, Julien Landuré que l'on avait croisé récemment au Web2day au printemps dernier, membre fondateur du GDG nantais, a rappelé que 300 conférenciers s'étaient proposés pour seulement une centaine de créneaux disponibles afin d'assurer ces ateliers, workshops, keynotes qu'on l'appelle « conférences » par facilité. C'est bien la preuve de la réputation de ce rendez-vous nantais. Elle dépasse même les frontières françaises puisque cette année, 20 % des conférences se sont faites en anglais.

DevFest-Google-Developers-Group-Epitech-Nantes-2017-salle-Titan.jpg

Tout Epitech sur le pont

70 bénévoles issus de l'école ont aidé à assurer le bon ordonnancement de ces 2 journées : étudiants, encadrants, staff et direction de l'école, tout le monde a mis la main à la pâte, une manière de garantir une ambiance conviviale et sérieuse en même temps.

DevFest-Google-Developers-Group-Epitech-Nantes-2017-diaporama.jpg

Google likes it

Cette atmosphère, Philippe Antoine l'apprécie à sa juste valeur : « tout est incroyable ici : la qualité de l'organisation, l'énergie mise dedans, l'ambiance super sympa, les efforts pour assumer cette volonté de faire plus que juste des conférences en allant plus loin que conférences classiques... Je suis très impressionné ».

La statistique GitHub qui fait plaisir

En parlant d'encadrant, Jérémy Andrey (promo 2017 et accompagnateur pédagogique à Epitech Nantes) nous a signalés une statistique qui fait sens, confirmée par Alain Helaili, Sales Engineer chez GitHub et présent à Nantes : « en dehors des Etats-Unis, Epitech est l'endroit qui dispose du plus d'étudiants enregistrés sur github.com, avec pas moins de 3300 personnes enregistrées ». Une information pleine de saveur...

DevFest-Google-Developers-Group-Epitech-Nantes-2017-Jeremy-Andrey.jpg

VR-Racer et appli ludique collant au thème

Jérémy a supervisé les animations du stand Epitech. Le VR-Racer, présenté pour la première fois au salon Laval Virtual plus tôt cette année, était de nouveau installé pour toujours autant de succès. « On présente aussi, poursuit-il, une nouvelle application faite par des étudiants de la promo 2020, qui transforme les gens qui viennent sur le stand en super héros, le thème du DevFest 2017. Tu te prends en photo sur cet ordinateur, ta photo est uploadée sur un serveur puis, avec ton smartphone, tu peux combattre avec d'autres gens et avoir la retransmission de ce "combat" sur télé ou téléphone ».

Jeunes et Anciens

On a aussi revu Simon Guillochon, croisé dans une Tesla au Web2day (...) de même que Franck Abgrall (promo 2017). Franck n'était pas en goguette au DevFest : « je fais demain (vendredi 20) moins une animation qu'une conférence, un codelab, un atelier d'apprentissage du code en utilisant Vue.js. C'est destiné aux débutants, sur 2 heures (...) Je travaille chez Zenika qui est, pourrait-on croire, une société de services mais on fait beaucoup d'autres choses, notamment de la formation - moi par exemple cela m'arrive de former à l'AngularJS (...) Sur ce Devfest, on doit avoir une dizaine de speakers de chez Zenika . C'est ça qui me plait en travaillant dans cette structure : on fait plein de choses très cool ».

Les warm-up days d'Epitech Experience au DevFest

Quant aux étudiants actuels, en plus de l'adrénaline toujours très formatrice du montage d'un événement de cette ampleur la veille voire l'avant-veille, puis la gestion de l'affluence à l'ouverture des portes, certains d'entre eux avaient un rendez-vous qu'ils savaient aller être un grand moment : les "Epitech Experience Warm-up days", quand les troisième année (promo 2020) pitchent leur projets issus de Moonshot devant leur ainés de cinquième année (promo 2018) et réciproquement.

DevFest-Google-Developers-Group-Epitech-Nantes-2017-Groomshop-EpitechExperience-warm-up-days-diaporama.jpg

#EpitechXP2017

De chaque promo, après passage devant un jury composé de membres de l'écosystème de l'école, un groupe EIP a été sélectionné pour présenter son projet à notre grand moment annuel : Epitech Experience, sur le campus technologique IONIS Education Group Paris-Sud. Les pitches de nos étudiants nantais se sont déroulés dans la grande salle du DevFest, pouvant contenir environ 800 personnes... Une expérience en tant que telle, un autre genre d'adrénaline (très) formatrice.

Are you experienced ?

Évidemment l'école prépare ses étudiants à ce type de grand moment. À Nantes, Jérôme Cannaferina consultant en transition numérique, - « ce qui consiste, précise-t-il, à aider les PME, les ETI à entrer dans une transformation digitale souple et douce, donc acceptée par tous » -, a fait partie de ces professionnels de grande qualité invités à venir "challenger" nos étudiants. Jérôme Cannaferina se souvient pour nous : « cela fait plusieurs années que j'ai accompagné, mentoré des projets aux différents Forward. Cette année, Aymeric (Fouchault) m'a proposé de professionnaliser encore plus l'approche ».

DevFest-Google-Developers-Group-Epitech-Nantes-2017-Jerome-Cannaferina.jpg

(Jérôme Cannaferina)

« L'idée étant qu'on ait des étudiants qui conçoivent des projets plus "assumés", pour que dans quasi 2 ans, ils soient plus sereins avec leurs projets. On s'est dit qu'au-delà du business model, du business model canvas et ces choses-là, on allait essayer de réfléchir en profondeur sur leur idée, de l'étirer pour qu'elle ait un "jus cérébral" qui soit très intéressant ».

Forward et encore plus loin

Cette « volonté d'élasticité » revient à pousser nos étudiants à sortir de leur zone de confort, « à les encourager à aller sur une démarche qui les sorte de leurs référentiels étudiants, pour aller vers une exploration par exemple B-to-B des sujets, qu'on sorte de l'usage de l'application pour le particulier. Ce qui est souvent, au-delà même de la sphère étudiante, le cas de beaucoup de primo-entrepreneurs - leurs start-up sont souvent sur des usages très orientés B-to-C, un marché très difficile et extrêmement "traité" ».

Out of the student box

« Du coup, conclue Jérôme Cannaferina, le but c'était un peu de les "maltraiter" en les poussant dans leurs retranchements, de façon à ce qu'ils aillent plus loin dans l'exploratoire et qu'on arrive à avoir des idées pas juste disruptives pour faire de la disruption, ou juste innovantes pour faire de l'innovation, mais qu'on se dise que l'idée que l'on transforme en projet exploitable sera peut-être industrialisable dans 2 ans. Je pense que sur certains projets de cette année, on se posera la question de savoir si ce sont des projets étudiants ou d'entreprise ».

DevFest-Google-Developers-Group-Epitech-Nantes-2017-Groomshop-EpitechExperience-warm-up-days-2.jpg

Les projets élus

Le projet de la promo 2020 élu à l'issue de ces préselections régionales pour être présenté ce 24 novembre est Groomshop. Comme le reconnaît Jérome Cannaferina, « contrairement à ce que je viens d'expliquer (sourires), Grommshop est lui un projet qui adresse les particuliers : faire ses courses, en soi, n'est pas problématique mais la gestion des sacs peut l'être, elle. Si l'on est des touristes en mode shopping et que derrière on veut se faire un musée ; si on est une jeune famille et que l'on veut faire une pause en mangeant au restaurant mais qu'en plus de la poussette, on prend encore plus de place avec nos sacs ; si on est une personne âgée etc.... Ce n'est pas une grosse problématique mais c'est pénible. Groomshop propose ce service : je laisse mes sacs dans les magasins après achat et quand j'ai fini ma tournée des boutiques, j'ai un coursier qui repasse dans les magasins où j'ai laissé mes sacs pour les ramener chez moi ».

Save the date : 24/11/2017

Groomshop présentera son projet le 24 novembre, jour d'Epitech Experience au même titre que OniDream, projet qui, en tant qu'EIP promo 2018, participera aux Trophées Epitech Experience édition 2017. On reparle de ce projet, et de ses 13 autres compétiteurs aussi, très bientôt.

  • Catégorie Evénements
  • Posté le 10/11/2017
  • Lien