Le réseau national :

La 3D Print Party a fait impression

3D-Print-Party-Epitech-Rennes-LabFab-1.2.jpg

Une 3D Print party n'est pas une fête en 3D immersive avec des gens qui dansent un Oculus Rift sur le nez... du tout. Il s'agit d'un week-end organisé par Epitech et le LabFab autour du thème de l'impression 3D. Objet totem de toute Maker Faire et du movement DIY en général, cela intéresse tout le monde, petits et grands, les étudiants comme les parents. Guillaume Collet, directeur pédagogique adjoint (DPRa), revient pour nous sur ce week-end dernier, samedi et dimanche 30 et 31 janvier 2016.

L'histoire de la party

« L'idée de cet événement vient tout simplement du fait que nous avons reçu une imprimante 3D en kit pour le Hub Innovation de l'école. Il fallait la monter et on a eu l'idée avec Fabrice Hesling, directeur pédagogique régional d'en faire un atelier, sachant qu'un étudiant en troisième année, Victor Pigeon (promo 2018), a monté lui-même une imprimante 3D après avoir travaillé chez Fil Imprimante 3D, un des plus gros fournisseurs de fil pour imprimante 3D en France. »

Plus on est de fous plus on rit

« On a également invité nos amis du fablab de Rennes (le LabFab) parce que eux aussi ont une vraie expertise sur le sujet. Nous en avons discuté avec Hugues Aubin, chargé de mission TIC au niveau de Rennes Métropole et responsable du développement des fab labs, pour finir par tomber d'accord sur le concept de "3D Print Party", un événement ouvert à tous, particuliers et amateurs, entreprises et associations. »

Exclusivité

« Un événement imprimantes 3D n'avait jamais été monté avant à Rennes. Il n'y a pas de mini Maker Faire ici car il y en a une à St Malo. Notre 3D Print Party a eu son « petit succès », puisque près de 200 personnes sont venues. Il y avait aussi bien ces trentenaires très attentifs ayant acheté une imprimante 3D aux enchères et voulant des conseils parce qu'ils ne savaient pas la faire marcher, que des pères de famille qui s'y connaissent un peu et qui sont venus avec leurs enfants. Eux ont pu tester et voir des choses sympa, des petits jouets en particulier. Les gens étaient plutôt agréablement surpris, voire carrément emballés par l'impression 3D. »

3D-Print-Party-Epitech-Rennes-LabFab-diaporama.jpg

Hub Innovation

« Pour l'animation, les explications et les démos, les étudiants référents du Hub étaient évidemment présents : Victor donc mais aussi Jean-Malo Meichel et Killian Corbel (tous deux promo 2019). Rodolphe Dugueperoux et Adrien Schmouker (eux aussi promo 2019) étaient plus « en mode maker » : Jean-Francois Le Guennan, président d'Atlantique Composants, a par exemple prêté à Rodolphe un robot qu'il avait reçu la veille et voulait savoir comment ça marchait. »

Les entreprises présentes

« Bicephale, une jeune start-up rennaise qui a développé un modèle d'imprimante 3D basé sur une version open source, était là. Il y avait également Fil Imprimante 3D, vendeur de consommables pour imprimante 3D. ProType 3D sont également venus présenter leurs pièces imprimées en résine et leur modèles d'imprimantes 3D. Enfin, Atlantique Composants, vendeur de composants électroniques, est venu avec une imprimante 3D et divers pièces imprimées. »

Les communautés 3D print

« Le LabFab bien sûr mais aussi les associations la Fab'rique, L'Atelier de la Flibuste qui comme la Fab'rique est située du côté de St Malo et qui s'active aussi autour de la création numérique, sont venues exposer. L'Association des Entrepreneurs et Indépendants de Bretagne et un fablab d'un petit village d'Ille et Vilaine (Amanlis) n'ont pas manqué l'occasion non plus. »

Des artistes aussi

Indiens Dans La Ville (IDLV), projet porté par Charly Gutierrez et Quentin Orhant, revisite l'urbanisme d'un point de vue artistique. Ils ont customisé à leur façon une Prusa i3, ont installé un traceur mural et un stand de tir à la sarbacane. Leur présence a donné du sens à un simple outil en montrant de nombreuses applications possibles de ces nouvelles technologies. »

Impressions sur l'impression 3D

« Pour l'instant, l'impression 3D s'adresse à un univers de passionnés parce que cela reste un domaine technique. Le réglage automatique n'existe pas encore, la moindre chose, la tête qui se bouche, le plateau qui se décale un peu, demandent tout de suite de sortir les outils et de visser, nettoyer etc. C'est bloquant pour l'instant en vue d'une adoption par le grand public. »

L'avis d'un maker

« Yann Fournier qui ne vient pas du milieu informatique mais qui s'est pris de passion pour l'impression 3D et qui fait des projets impressionnants, BZH End par exemple, présent lui aussi, a son opinion. Pour lui, tout changera quand on aura un système qui se règle automatiquement, qui soit d'une utilisation facile chez soi et surtout avec un recycleur de plastique : j'imprime une pièce, je l'utilise, je la nettoie et je la recycle, ça me refait du fil. Le fait est qu'on en est loin. »

3D-Print-Party-Epitech-Rennes-LabFab-BDE-logo.jpg

Des parisiens voyageurs

« Deux étudiants de Paris, Kristen Pire et Baptiste Dupuis (promo 2019 tous les deux) sont venus exprès nous voir, ils ont d'ailleurs imprimé le logo du BDE Paris grâce au traceur mural de IDLV. Ils ont participé activement à l'événement en apportant leurs compétences sur l'impression 3D. »

  • Catégorie Evénements
  • Posté le 05/02/2016
  • Lien