Le réseau national :

Étudier à l'étranger

Dans un monde globalisé, on ne peut prétendre à une carrière de haut niveau sans dimension internationale affirmée. À travers son réseau de partenaires exceptionnels, Epitech offre à chaque étudiant la possibilité de passer deux semestres d’études à l’étranger et ainsi d’accéder à ce positionnement unique.

Un an pour s’ouvrir au monde

Durant la quatrième année d'internationalisation, les étudiants sont plongés au cœur d'un nouvel environnement de travail pendant deux semestres académiques. L'année permet de développer des nouvelles compétences indispensables sur le marché de l'emploi pour s'assurer une carrière à haut potentiel : l'adaptabilité à un environnement différent, l'intégration au sein d'une équipe multiculturelle et l'ouverture d'esprit face à l'inconnu.

La rencontre avec des étudiants locaux et internationaux permet d'appréhender différemment le travail et de collaborer ensemble sur de nouveaux projets pédagogiques. Deux semestres à l'étranger pour découvrir une autre culture, se faire de nouveaux contacts, et affirmer sa place dans un monde en constante évolution.

Un panorama à 360°

Le challenge de l'International selon Epitech est de s'intégrer dans un mode de vie différent et de s'ouvrir à une nouvelle vision de l'informatique délocalisée. C'est pour arriver à cet état d'esprit que l'École a tissé un réseau d'universités partenaires partout dans le monde. Les étudiants Epitech se mêlent aux étudiants locaux et suivent le même rythme de travail que leurs nouveaux camarades. De retour en France, une équivalence des modules validés dans l'université d'accueil est mise en place au sein du cursus Epitech.

En plus des cours d'informatique, selon les destinations, des cours de business ou de communication sont également présentés. Ainsi, il s'agit d'une expérience totale pour les étudiants, atout indéniable pour leur carrière professionnelle et leur développement personnel. Certaines universités proposent également l'obtention d'un codiplôme après un an passé chez elles.

Ines Saenz, Directrice des études internationales à l'Université de Monterrey au Mexique

Le début d’un projet pas comme les autres

La quatrième année marque le début de l'Epitech Innovative Project, l'aboutissement des études à Epitech. Même si les étudiants sont dispersés aux quatre coins du globe, l'école met en place des outils moteurs pour leur permettre de collaborer à distance. Les contraintes ajoutées par l'année d'internationalisation (travailler en équipe même si les fuseaux horaires sont différents, s'organiser pour faire avancer le projet, garder le contact avec son groupe…) rendent l'Epitech Innovative Project comparable aux défis que doivent relever les grandes entreprises au quotidien.